1987-1994 1987-1994

1987

Nouvelle culbute pour l'équipe fanion, mais les jeunes continuent de pousser : espoirs et juniors terminent champions invaincus.

1988

Victoire des seniors en Coupe commémorative de nationale 2 (89-78 devant Heffingen), tandis que l'unique titre est à porter à l'actif des juniors. L'équipe féminine échoue devant le Sparta en finale de la coupe des dames (56-78).

1989

Une grande saison pour la Résidence : les dames décrochent leur pre mier titre national, brillant succès complété par les titres des espoirs et juniors.

1990

Si l'équipe fanion retrouve sa place en nationale 1, la Résidence, pour la première fois depuis 13 ans, ne remporte aucun titre. A noter toutefois l’important recrutement de deux nouveaux joueurs, René Keiser et Roby Horsmans qui arrivent de l’AB Contern et viennent renforcer le cadre de l’équipe.

1991

Ce fut en somme une saison calme, sans grands succès, à l’issue de laquelle l’équipe hommes se trouve sur une bonne 5ème place. L’équipe féminine accède au final four et se qualifie pour la coupe des dames. En bref La Résidence organise le premier Challenge Armand Diedert. Le « grand » Pedro Rajniak, vice champion d’Europe avec l’équipe tchèque en 1985, se retire dès la fin de la saison 90/91. Il cède sa place à Derek Wilson qui fait une entrée fort remarquée à Walferdange.

1992

Maintien en dernière minute Après une saison difficile pour l’équipe fanion, celle-ci a finalement pu assurer son maintien en nationale 1 en battant l’équipe de Contern dans un match décisif (75-68). Sur le marché des transferts cependant, la Résidence tire le gros lot en s’assurant les services de l’actuel « Monsieur Basket » Jean Nicolas Goergen. Emboitant son pas, Claude Reding venait rejoindre également le club walferdangeois au détriment du T71. L’équipe dames atteint une 5ème place au championnat et se retrouve une fois de plus en finale de la coupe des dames. A noter l’excellente prestation des cadets qui remportent la coupe des jeunes. En bref Transferts de Jean Nicolas Goergen et de Claude Reding du T71 à la Résidence. L’Américaine Amelia Cooper succède à Irene Rajniakova comme joueuse étrangère de l’équipe dames. La Résidence organise le premier challenge à la mémoire de Lou Kass.

1993

Doublé historique des hommes 1992-1993 fut une saison exceptionnelle pour la Résidence. L’équipe fanion a non seulement réussi à décrocher son premier titre national, mais s’attribue également la Coupe de Luxembourg en battant le T71 en finale à l’I.N.S. Ce succès, unique dans l’histoire du club, lui permis d’ouvrir les « portes internationales » et de se mesurer à l’élite européenne du basket. Ainsi, la Résidence a eu l’opportunité d’affronter au premier tour de la Coupe d’Europe des Clubs Champions le USK Prague. L’architecte de ces succès pourtant inattendus était l’entraîneur Philippe Giberti, nouvellement engagé avant la saison. Il a en effet réussi à former de cet effectif de joueurs confirmés et de jeunes talentueux un vrai ensemble faisant preuve d’un vrai esprit d’équipe et d’une rage de vaincre particulière. Le stratège sur le terrain était « Schniggy » Goergen. Avec son expérience et ses aptitudes de diriger ses coéquipiers et de contrôler le rythme du jeu, il incarnait le moteur de l’équipe tout en contribuant au score avec ses missiles à longue distance. Avec Derek Wilson, la Résidence alignait un des meilleurs joueurs étrangers du championnat sur lequel l’équipe a pu compter à tout moment, et notamment dans les moments décisifs du jeu. Ensemble avec Roby Horsmans, omniprésent aux rebonds, il formait un tandem puissant sous les anneaux. Le jeune Marc Schiltz allait devenir la grande révélation de la saison. Faisant preuve de ses talents offensifs et surtout défensifs, il était devenu un des grands piliers de la Résidence et un des meilleurs joueurs luxembourgeois du championnat. En s’étant parfaitement intégré dans le collectif walferdangeois, « Bebe » Reding représentait un danger permanent pour toute défense adverse avec ses tirs à longue distance ou avec ses percées offensives. Son copain Marc Stoffel se mettait toujours au service de l’équipe et était un garant de la bonne ambiance dans le groupe. L’oldie René Keiser était capable de donner à tout moment un coup de main à l’équipe et de relever le niveau du jeu tout en faisant bénéficier les jeunes de son expérience et son attitude exemplaire. Au retour de Heffingen où la Résidence gagna la deuxième et dernière finale des play offs (77-70), toute la localité voulait fêter des héros. Les fameuses filles indiennes autour du rond-point étaient la preuve que l’équipe, ensemble avec ses supporters venus très nombreux, était capable de célébrer et d’arroser ses exploits. Walfer était devenu la citadelle imprenable du basket luxembourgeois. L’équipe féminine contribuait avec une excellente troisième place au championnat. En bref Le président Guy Lamesch se retire après ce doublé. Il restera fidèle au club. Le 23 novembre 1992 le club perd à nouveau un de ses membres fondateurs en la personne de Nic Jost Premier test antidopage lors du match de championnat Résidence-Etzella. Les joueurs testés : René Keiser, Mike Thill (Résidence), Marc Haentges, Patrick Schiltz (Etzella). Test négatif, évidemment.

1994

Deuxième titre consécutif Comme pour la saison précédente, la Résidence a pu engranger une belle moisson de victoires. Peut-être plus belle encore dans la mesure où l’équipe fanion masculine n’était pas la seule à faire la une des journaux. Dans une finale passionnante du championnat, les Schniggy et consorts ont dû se donner à fond pour combattre son adversaire, le Sparta, en quasi toute dernière seconde de la troisième manche (78-75). Le Républicain Lorrain intitulait : « La Résidence au bout du suspense ». Pas de doublé cependant, car Heffingen a mis fin aux espoirs des Walferdangeois en demi-finale de la coupe de Luxembourg (92-85). Les autres satisfactions de la saison : en disposant d’Etzella en demi-finale de la coupe des dames, l’équipe féminine avait planté les jalons de son quatrième succès, tandis que les scolaires se distinguaient en coupe de l’Avenir. En bref Décès en novembre 1993 de Etienne Herber, le premier Président de la Résidence, Grande première dans le basket : la manche décisive des finales de play off est retransmise en direct par RTL. Le joyeux groupe Cool Feet était le garant de l’excellente ambiance autour du match. Laurent Hansen, pivot, renforce le cadre de l’équipe seniors A.